ACCUEIL JOURNAL ROMAN.COM CARNETS

Journal
après
arc-en-ciel
brouillard
Cellophane
dimanche
fenêtre
foehn
mardi
mémoire
note
notes
regard
samedi
thé
vacations
verre

flaque






40*24.08.97



De capiteux élans ressortis du placard d’où je peux voir « Vous voici ! » dans la cabane qui ne tient plus qu’à peine. Les Nylons résineux jaillissent des sols et rendent leurs odeurs aux mailles discrètes des années. Les meilleurs idiots poussent alors les cages venteuses et en extraient le sort des joueurs de dés. Les molles ravines inexplorées demeurent hors de saison sur un parcours de santé en faux plat hérissé des curistes du matin. Le train, long, de bâches bleues sur ses wagons dans la gare pluvieuse d’Evian. En haut de la ville les trapèzes se posent pleins de grâce quand l’averse s’éloigne, comme s’envolent les gazes et les soies au ras des rues de bitume neuf mouillé. Des ruissellements s’accentuent et participent de la descente, des retenues s’accumulent en rivets soupçonneux qui cèdent au premier pas en un éclair de flaques.




 
 
textes

4-07-2002
premier texte
Celle-là.
Ouverture du Journal
- Klingsor

Conception et réalisation Homo futuris