SEPTEMBRE 1998
mise en ligne :
lundi 27 janvier 2003
par Klingsor

PREMIÈRE PARTIE


Cahiers de Septembre 1998

VI



Première partie




Dénoter d’un accueil trivial aux remplacements cavaliers de la Lune par son hôte de lumière, Le Grand. Railler la nuit pour les bonnes grâces du soleil. Affûter l’oreille du moqueur dans son sommeil, qu’il en oublie vite l’indolence et rejoigne l’absence de son maître reparti. Seul alors plus ou moins assis sur un meuble d’inconfort rieur, le dos glacé et la gorge sèche. Manipulations de vers de terre, domaines sombres où il fouine de ses bras gesticulant dans les paperasses interminables de son libre arbitre, la fausse modestie de sa franchise pour lui-même.

Il manipulait un siècle d’hérésie sans que cela ne lui suffise. Reculait les portes, toujours. Sans craindre.