mercredi 15 novembre 2006
par James Benoit

EN MARGE


Qui parle d’évolution ?






L’être humain fête cette année ses 100000 ans. Bon anniversaire. C’est juste ce qui le sépare de l’homo sapiens Néandertalien, et du néant. Mille siècles, c’est moins de la moitié du temps que met la lumière pour nous arriver de la plus proche des galaxies environnantes. C’est juste 5000 générations. 5000 personnes qui se donnent la vie, qui se passent le relais. 5000 personnes, ça tient aisément dans un stade ou dans une prairie. On peut tous les rencontrer dans une vie, tout en accordant 5 jours entiers de notre temps à chacun d’entre eux pour lui parler, en personne, et apprendre à le connaître un peu mieux. 5000 générations, c’est aussi ce que font certaines bactéries en 1 heure. 100000 ans. Bonne année.

Minuscules, comme il y en a tant d’autres. Si je voulais laisser une trace qui me survive, qui ait une action dans le futur sur la nature des choses et des événements, ce n’est pas un combat de politique ou de littérature qu’il me faudrait mener, mais plutôt faire des enfants, par centaines, le plus possible.