ACCUEIL JOURNAL ROMAN.COM CARNETS

 
DEUXIÈME PARTIE
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .

XIV





 

" Ecoutez que je vous apprenne l’origine de notre histoire. Elle remonte à un temps mythique auquel on doit accorder un crédit virtuel, favorable à la compréhension. Il faudra admettre cela aussi. "

" Le théâtre dés la première scène se constitua dans le jardin originel et apparu manifestement né de sa fonction : représenter. Ce fut une invention de l’Homme, et vous tous ici en êtes les produits perpétués. Les sens de campagne rendent au mot toute son importance. D’abord il sous-entend cette grande étendue de pays plat, ensuite le mouvement vers la découverte de quelque chose ; notre inscription dans le décor. Des mouvements de troupes, des campagnes de travaux ; la campagne, par opposition à la ville, la sortie plaisante. Le pays vous est inconnu, et pourtant vous en avez formulé une certaine vision depuis sa première évocation. Une peinture facile, car née de l’esprit humain, mais non simpliste car l’assemblage le plus aimable de bribes mémorielles chères ou de quelques sous. C’est au plus offrant ou au plus généreux, selon que vous soyez spéculateur ou imaginatif. Même les couleurs y font défaut, reconnaissez-le. Les ternes noir et blanc enfanteurs de grisailles ne fixent qu’un instant des impressions graphiques aux médiums pâles et mouvants. Du vert, du gris, du bleu, du blanc, du brun, on vous l’a dit. Ces idées-là demeurent littérature. De la lumière, de l’air, de la terre et de la rocaille, des végétaux et la longue chaîne alimentaire du terroir, insectes, animaux sauvages et domestiques, poissons ; ce ne sont qu’éléments connus qu’on n’a pas pris la peine de vérifier, une confiance aveugle vous pousse à accéder au tableau, ou sinon est-ce la négligence, le peu d’allant critique pour ce qu’on écrit ? Des hommes en font partie, eux aussi car on croit les connaître et savoir en pratiquer les actes, s’en inventer les vies, le temps d’un battement de porte en courant d’air. Partout harmonieusement, comme dans les livres d’enfants, où malgré le langage il arrive aussi que des guerres jettent les hommes contre les récifs. Mais il faut bien ça pour admirer, urbain, les traces de sa civilisation, l’histoire des forteresses brutales, des temples rassembleurs et des arts courtisans, qui inventèrent et la garde et la foule, et l’image complaisante. Et l’homme des villes modernes de revenir sur les lieux, en ses termes faire table rase avec des mots d’esprits, à voix haute convoquer le passé en modèle plaisant du bonheur, à voix basse jurant des poèmes exaltés, et puis tout doucement, s’oubliant, murmurant, glorifier le charnier en louant ses convoyeurs. "

" Les mille cailloux dont nous héritons sont les restes des rocs que je vous ai décrits. L’horizon du tableau est d’ors et déjà pré-construit. Il vous appartient de l’agencer pour qu’il se découpe joliment sur des bosquets d’arbres et des vestiges montagneux, d’y accommoder des clôtures et les vaches d’un Limousin de brochure touristique. L’écoulement charmeur d’une fontaine parisienne enregistrée par un après-midi gai retentira judicieusement, indice d’une rivière claire et sinusoïdale, dévalant paisiblement la pente légère allant d’un bourg à un village sous des ponts de pierre et de bois. Vous devez avoir un village de ce genre en mémoire..."

Monté sur le rocher où il ne se tenait plus assis, le maître termine par ces mots la première leçon.






notes,

jeudi 24 février
Nous ne sommes jamais à l’abri de la pluie.

mardi 27 mai
Du même bord jaillira la victoire du nombre

textes

22-11-2003
Cahiers de Septembre 1998
XX
Deuxième partie
- Klingsor

9-11-2003
Cahiers de Septembre 1998
XIX
Deuxième partie
- Klingsor

3-11-2003
Cahiers de Septembre 1998
XVIII
Deuxième partie
- Klingsor

16-07-2003
Cahiers de Septembre 1998
XVII
Deuxième partie
- Klingsor

2-07-2003
Cahiers de Septembre 1998
XVI
Deuxième partie
- Klingsor

18-06-2003
Cahiers de Septembre 1998
XV
Deuxième partie
- Klingsor

6-06-2003
Cahiers de Septembre 1998
XIV
Deuxième partie
- Klingsor

30-05-2003
Cahiers de Septembre 1998
XIII
Deuxième partie
- Klingsor

26-05-2003
Cahiers de Septembre 1998
XII
Deuxième partie
- Klingsor

7-04-2003
Cahiers de Septembre 1998
XI
Deuxième partie
- Klingsor

Conception et réalisation Homo futuris