ACCUEIL JOURNAL ROMAN.COM CARNETS

 
TROISIÈME PARTIE
  .
  .
  .
  .
  .
  .

XXVI





Le non-paysage :

" Cette vue frontale sera un paysage au langage fait de mots additionnés sans intelligence apparente. C’est un non-paysage produit, interférant un paysage réel, et par cette syntaxe, une recherche à travers un cadre, partant d’une interrogation sur ce qui nous est le plus proche : ce film en plastique peint ou ce lointain derrière ? Abstraction.. Le paysage est un isolement absurde. "

Installation : une grande salle de cours dans une fac parisienne, ambiance de bâtiment réaffecté. Sur une partie des fenêtres qui laissaient largement entrer la lumière par deux murs de baies vitrées en angle et nous donnaient à tous une vue dégagée de cette partie de la ville, il avait été convenu de placarder plusieurs rouleaux de film transparent peints de nature mi-abstraite-néo-figurative. A cette époque il était à la mode d’employer le terme de placardage, sur les bancs de l’Art. Lignes noires, motifs géométriques de couleur primaire répétés tels une signalétique : une carte d’état-major du paysage mis en scène.






notes,

jeudi 24 février
Nous ne sommes jamais à l’abri de la pluie.

mardi 27 mai
Du même bord jaillira la victoire du nombre

textes

16-11-2004
Cahiers de Septembre 1998
XXVI
Troisième partie
- Klingsor

10-11-2004
Cahiers de Septembre 1998
XXV
Troisième partie
- Klingsor

3-11-2004
Cahiers de Septembre 1998
XXIV
Troisième partie
- Klingsor

25-10-2004
Cahiers de Septembre 1998
XXIII
Troisième partie
- Klingsor

11-10-2004
Cahiers de Septembre 1998
XXII
Troisième partie
- Klingsor

26-12-2003
Cahiers de Septembre 1998
XXI
Troisième partie
- Klingsor

Conception et réalisation Homo futuris