ACCUEIL JOURNAL ROMAN.COM CARNETS

 
LETTRINES
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .

X





 

en regard des caprices qu’une louve insolente aux hurlements fragiles lance sans grande conviction à la face détachée d’une lune habitée de paroles d’amour et de plaintes confondues avec des ordres donnés par une faction armée de lucioles rendues folles par les services rendus à une flamme qu’on voit toujours troublée par toutes sortes de courants d’air qui fluctuent sans faiblir autour du talisman des heures accomplies qui fauchent les oasis individuelles dans les déserts de la multitude et s’entraînent à poursuivre les unes sans mollir jusqu’à l’approche docile des franges immergées de la nuit comme on chante la louange d’autres refuges qui ont su épingler les grains de sables et les rouages à la boutonnière des songes et qui célèbrent leur victoire sur les hommes et les femmes du monde par l’avènement d’un lien enivrant où déferlent autant de prouesses sexuelles et de comédies musicales sur les moeurs décuplées du corps que les ténèbres peuvent en prendre dans leurs bras de suif et céder à la fureur des feux de joie qui nous lancent des appels au breuvage et à l’évanouissement comme des toupies agrémentées de couleurs éphémères que la magie de l’instant moût sous la fascination malléable de l’éblouissement propulsent au devant des lamentations comme la boite élastique de l’espoir qui se gonfle d’orgueil quand elle voit se rasseoir et se décourager les partisans visionnaires de la suprématie des choses et des objets éduqués






Phalange






notes,

vendredi 2 août
Cahiers - IV

textes

1er-05-2008
Z
- James Benoit

1er-04-2008
Y
- James Benoit

1er-03-2008
X
- James Benoit

1er-02-2008
W
- James Benoit

1er-01-2008
V
- James Benoit

1er-12-2007
U
- James Benoit

1er-11-2007
T
- James Benoit

1er-10-2007
S
- James Benoit

1er-09-2007
R
- James Benoit

1er-08-2007
Q
- James Benoit

Conception et réalisation Homo futuris