ACCUEIL JOURNAL ROMAN.COM CARNETS

 
LETTRINES
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .

S





 

sans l’osier qui demeure aujourd’hui encore le dernier motif inusable parmi les labyrinthes des loyaux services et des linceuls hospitaliers destinés au nouvel arrivé par le soin de l’épaisse couche de suie qui tombe sur nos têtes comme un ciel enneigé se solidifie lentement en une poutrelle d’acier et lègue au sommier du virtuose ce que l’observateur n’a pas catalogué comme un élément dominant de la composition des oeuvres mises à la vue et au savoir de tous jusqu’à ramper dans l’air frais du matin comme une pointe charnue d’épine chauffée à blanc comme le four sécrété par la main calleuse du travail couvre le feu des entrailles et fait gémir les gerbes de brasiers qui coulent à la hauteur de l’herbe pour crier des mots de foi comme autant d’oriflammes criardes s’attaquent aux lignes dorsales des continents et se scellent à la terre par des noeuds de papier et des roses bigarrées d’imaginaire collectif pour se garantir enfin d’aller toujours au devant de rien sans jamais devenir ni poursuivre l’entorse d’un ver tortillé par l’angoisse ou frémir d’un frisson d’offrande diplomatique aux troubles bactériens qui se meuvent au revers de son poing selon toutes les apparences du naturel feutré des pourtours altérés de l’instant dernier d’une écriture serpentée






Phalange






notes,

vendredi 2 août
Cahiers - IV

textes

1er-05-2008
Z
- James Benoit

1er-04-2008
Y
- James Benoit

1er-03-2008
X
- James Benoit

1er-02-2008
W
- James Benoit

1er-01-2008
V
- James Benoit

1er-12-2007
U
- James Benoit

1er-11-2007
T
- James Benoit

1er-10-2007
S
- James Benoit

1er-09-2007
R
- James Benoit

1er-08-2007
Q
- James Benoit

Conception et réalisation Homo futuris