ACCUEIL JOURNAL ROMAN.COM CARNETS

 
JOURNAL I
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .

La chose en question, I.





 

Les applaudissements se sont tus, et, dans le simple silence retombé, à peine entrecoupé de quelques toux, l’homme en costard bleu relit, lentement à l’extrême, chaque mot de la question. Nous l’avons encore en mémoire. Vous avez tout votre temps.

Sur le plateau, la tension est absolue. Perceptible dans chaque souffle, dans chacune des prises de vues qui s’enchaînent en fondu. Une lumière bleue, diffuse, est venue écraser de froideur et d’angoisse un public installé en cercle presque parfait autour d’une table triangulaire, et nous retrouvons à peine après le flash publicitaire notre animateur affairé à sa proie.

Les données sont simples. L’espace est délimité. Tout le monde sait ce qu’il a à faire. D’un ton grave et monocorde, il remémore face à la caméra l’étape de l’émission à laquelle nous sommes tous arrivés. Il rappelle aussi le prénom de la candidate dans chacune de ses phrases, juste avant le point et après un bref suspens. Il est impossible qu’elle ne se sente pas, soudain, très concerné.

D’où elle se situe, la jeune femme peut se gratter les bras, croiser les jambes, s’humecter les lèvres, chaque mouvement de cil sera épié. Gros plan sur le battement des ailes du nez. Son fauteuil est nu, aux armatures métalliques, et sans accoudoirs. Il n’y a rien pour se raccrocher. Pas de posture à adopter. Assez éloignée de la table pour qu’on voie le bas de son buste et la position des jambes, hors de portée de toute prise, l’assise, pourtant confortable, n’offre pas de possibilité pour se défausser physiquement d’une façon ou d’une autre. On entendrait une araignée grimper sur le mur.

Paisiblement, elle s’est sentie s’enfoncer. Au début, elle n’était venue que pour assister à l’enregistrement d’une émission en public. Ce qui était sensé mettre un peu de spectaculaire dans ses distractions. Elle est même venue avec des amis et de la famille. Bien sûr, il y avait une chance pour que ça tombe sur elle. Mais maintenant, c’est la bonne réponse, une seule, bien affirmée, contre six millions, nets d’impôts. La bourse ou la vie.

Au début, c’est comme à l’examen, les premières questions sont si stupides, qu’on y répond sans y penser. Elles ne valent rien. C’est juste pour dire qu’il y a un début à tout. Et puis, bien sûr, il en faut pour tout le monde. Mais c’est à la longue que le piège se met en place. Il faut se mettre à réfléchir. Et plus il faut réfléchir, plus le prix de la réponse s’élève. Sobrement, dans un coin de conscience et sur une jauge affichée à droite, on franchit un à un les pas psychologiques chiffrés en dollars européens.

Dans un prochain jeu, programmé sur les écrans pour l’automne, on commencera par vendre, assez cher, des objets de peu de valeur qui nous appartiennent, des babioles, des souvenirs, une chaise de bébé, puis le montant s’élèvera et on vendra sa maison, puis on vendra son chien comme on vend ses copains, comme on vend ses amis, et on aura vendu son père, et on vendra mère. Le reste, c’est déjà fait.






notes,

mercredi 21 décembre
Les champs d’automne

samedi 26 novembre
Téléphone

samedi 26 novembre
Sans date non plus

samedi 26 novembre
Sans date

samedi 30 avril
Cinquième note, évolutive.

mardi 12 octobre
Petite vanité

lundi 5 avril
Traque

mercredi 28 janvier
Quatrième note, conjonctive.

mardi 11 novembre
L’inconfort

vendredi 21 mars
Troisième note, géographique.

lundi 18 novembre
Génération de l’ineffort

samedi 12 octobre
Deuxième note, récapitulative.

vendredi 4 octobre
Première note, explicative.

samedi 28 septembre
Aux aurores assagies..

lundi 2 septembre
Fin du journal I

dimanche 28 juillet
Le jour était levé

textes

13-03-2008
Colloïdes.
- James Benoit

16-02-2008
Autre chose - 2 - Ca va se savoir.
- James Benoit

20-01-2008
Autre chose - 1 - Il faut l’avouer.
- James Benoit

15-10-2006
La Nation, La Banlieue d’Eden.
- James Benoit

15-09-2006
Silencieusement.
- James Benoit

8-10-2005
Tel.
- James Benoit

6-08-2005
Des raisons d’agir.
- James Benoit

1er-04-2005
Depuis l’aéroport.
- James Benoit

5-06-2004
La chose en question, VI.
- James Benoit

1er-04-2004
La Chose en question, V.
- James Benoit

Conception et réalisation Homo futuris