ACCUEIL JOURNAL ROMAN.COM CARNETS

 
LA BALLADE DE L’HIPPOCAMPE
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .

71





Elle poussa la porte d’un couloir en s’en récitant le texte à haute voix : "Non, je ne suis pas celle que vous croyez, ni vous ni tous ni chacun. Mais je n’avais jamais pensé qu’un jour je pourrais tomber amoureuse, avant ce soir.

Je reconnais ma faute, j’ai toujours trop apprécié ma liberté. Je l’ai aimée. Et la comédie me donnait l’excuse suffisante pour ne rien éprouver. Je croyais pouvoir mimer mes sentiments, peut-être vivre un peu plus sans être jamais prise tout à fait par la vie. Mais je suis lucide. Vous, vous êtes vrai."

Elle fut surprise au coin du couloir par le ventriloque qui déboulait des W-C, sa marionnette à la main. Désireux d’engager un genre de conversation, il lui demanda si elle lui avait parlé ou s’il entendait des voix. Mais elle s’excusa simplement, rougit, fit un détour et repartit. Vite, vite : " J’ai... Au fil du temps que nous avons passé sur scène, ensemble, j’ai lentement ressenti comme un faible attachement pour Justin. Je ne comprenais pas ce qui me poussait à penser à lui tout le temps. Lorsque vous apparaissiez, toujours autour de ma loge, mon cœur bondissait sans savoir où aller. Je voyais mieux, en vous, que l’homme que j’attendais n’existait que sous vos traits. Tout ceci était si réel que je ne me croyais plus moi-même."

Elle se faufilait sous les échelles, entre les caisses en métal et les boites de bois, par-dessus les paquets et les nœuds de fils électriques enchevêtrés, et elle franchissait les portes avec une dextérité de fauve persécuté.

Elle courait presque, en se mordant les doigts. Vite, la porte, l’escalier, les marches, vite, le couloir, vite, vite avant que : "Comprenez-moi. Ici, les gens m’ennuient. S’ils s’intéressent à ma personne c’est parce que je suis une comédienne et que je suis jolie. Je ferais très bien l’affaire, à l’étalage, en couverture des feuilles de choux. Chacun pense à sa bourse. En terme de photographie, de cinéma, d’autographes vengeurs. Nous sommes ensemble. Vous êtes le seul qui me suiviez sans votre regard au lointain. Je le sais. Vous prenez le parti de la chair et des os. Vous cherchez la personne, sa vérité profonde, la mienne, et par-delà les mots. Je le vois."

Le bruit de la porte retentit seulement à l’étage du dessus alors qu’elle pénétrait sur le palier au tapis rouge.

Elle était essoufflée. Le cœur lui arrachait la poitrine.

Là non plus, il n’y avait personne, d’un bout à l’autre du couloir. Couloir, couloirs, vite, vite : "Personne... Personne ne m’a jamais aimée. Seul les mots m’ont donné l’impression du contraire, l’impression d’exister. Mais je ne reconnais plus leur valeur. La véritable valeur existe sans besoin de mensonge, et la portée d’un amour qui n’est pas à portée de tous, qui est plus fort, plus exceptionnel plus..."

Elle avait traversé le couloir. Son poing frappait à présent la porte du comédien. Il s’en dégagea une forte douleur.

Deux coups qui lui firent tourner la tête. Respirer lui faisait mal, les battements de son cœur faisaient craquer ses côtes. Elle ouvrait.

Elle allait ouvrir.

Et la lettre cachetée palpitait sur sa poitrine : " Vous êtes encore là. Votre présence me manque, déjà. Notre pièce s’achève maintenant. Demain tout sera démonté. Il ne reste plus de temps, plus une ligne à dire. Une autre pièce se jouera et nous seront appelés dans d’autres salles lointaines. Je vous rejoins. Je ne veux plus risquer de ne jamais vous revoir.

Je crois que je..."






notes,

vendredi 2 août
Cahiers - IV

textes

2-01-2005
La Ballade de l’Hippocampe.
1973
- James Benoit

26-12-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
72
- James Benoit

19-12-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
71
- James Benoit

12-12-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
70
- James Benoit

7-12-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
69
- James Benoit

28-11-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
68
- James Benoit

21-11-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
67
- James Benoit

14-11-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
66
- James Benoit

7-11-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
65
- James Benoit

31-10-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
64
- James Benoit

Conception et réalisation Homo futuris