ACCUEIL JOURNAL ROMAN.COM CARNETS

 
LA BALLADE DE L’HIPPOCAMPE
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .

63





Le metteur en scène posa ses pieds sur la scène.

Il vit leurs ombres se détacher plates et froides sous le projecteur. Il s’approcha d’eux en trois grands pas et leur tendit les bras en s’écriant : "Alors gamins, ça va les amours ?" Le silence lui revint comme un coup dans la gorge. La comédienne piqua un puissant far et se sauva à toutes jambes vers sa loge.

La place vide laissa derrière elle un traînée de poussière qui redescendait. Le comédien dévisagea le metteur en scène avec deux billes rondes et irisées à la place des yeux, valant au moins trois mille au troc des cours de récré, sans réussir encore à placer un soupire : à l’endroit où elle venait de disparaître, l’encadrure du décor menaçait de s’effondrer dans les étais d’une colonne de fumée.

Bravant le risque d’une avalanche soudaine, arriva le vieil homme de ce même côté. Il tendait le pouce pour montrer derrière lui et confiait d’un ton amusé : "Elle est sauvage la petite, hein !"

Le comédien eut un mouvement de surprise. Il secoua la tête et crispa les yeux pour chasser l’idée sombre qui forçait sa logique. Il répondit : "Heu, mouais"

Sentant venir le vent du conflit, le metteur en scène jugea bon de se faufiler. Il conclut : "Bon... Cocktail les enfants. Rejoignez-nous bientôt", avant de sombrer définitivement dans une ombre sans fin, en se frottant les mains et en serrant les fesses.

Il les laissa seuls.

"Je vous prie de m’excuser si j’ai un peu bousculé tes affaires, l’ami", lâcha le vieil homme sans le regarder.

Il tendit une main amicale en salutation, la tête détournée, et ajouta qu’il se félicitait de l’énorme succès de la pièce et de son excellente prestation.

Le comédien ne lui répondit pas. Il eut un geste dépit, désynchronisé. Puis il mit les mains dans ses poches et se détourna.

"Enfin, je ne voulais pas vous...", reprit piteusement le vieil homme, "... importuner, ni même...", conclut-il sans but : "je sais que vous deviez être très amoureux pour accorder tant d’importance à... un baiser d’enfant. Mais d’autre femme vous attendent, sachez-le. Elles courent les rues à l’heure qu’il est, dans tous les sens. Et comme je le disais, vous avez du succès."

Du bout d’une planche, le comédien, lui fit à nouveau face et le considéra longuement. Le vieux chassait de petits pas dans le cercle orangé projeté sur le sol comme une météorite, et il supplémenta : "Ne soyez donc pas si poète. Laissez ces vieille rancœur aux vieilles choses comme moi. Ca s’oublie dans un placard qu’on ne rouvre jamais, tout ça." Il gardait sa main tendue dans son gros gant de cuivre.

"Il ne s’agit pas de ça", répondit le comédien. Puis il ne dit plus rien.

Il se souvenait d’un tonneau de bois noir où se déroulait le rituel du bain quotidien de son enfance. Des têtards qui rampaient par tâches étanches et traversaient l’océan d’eau douce sous une feuille morte. Il plongeait des minutes, des années s’écoulaient jusqu’à ce qu’ils couvrent la surface comme une couche d’huile, et que les rayons du soleil, le vrai, ne traversent plus.

Il fixait l’origine du projecteur, la figure griffée de lumière, et il dit : "Je ne suis rien. Voilà, je ne suis jamais que l’image d’un homme pour quiconque me regarde, et je ne peux pas me faire entendre. Ce comédien qui est là, ce n’est pas moi, son reflet l’est encore moins, et son image... c’est une fourmi de moi peut-être. J’aurai aimé pouvoir renverser les rôles. Pour une fois, j’aurais glissé dans ma vie la peau d’un autre... Et j’ai du me laisser prendre au jeu, voilà tout."






notes,

vendredi 2 août
Cahiers - IV

textes

2-01-2005
La Ballade de l’Hippocampe.
1973
- James Benoit

26-12-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
72
- James Benoit

19-12-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
71
- James Benoit

12-12-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
70
- James Benoit

7-12-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
69
- James Benoit

28-11-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
68
- James Benoit

21-11-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
67
- James Benoit

14-11-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
66
- James Benoit

7-11-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
65
- James Benoit

31-10-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
64
- James Benoit

Conception et réalisation Homo futuris