ACCUEIL JOURNAL ROMAN.COM CARNETS

 
LA BALLADE DE L’HIPPOCAMPE
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .

62





Aux appels du metteur en scène, tous passèrent derrière, dans une salle aménagée où un buffet avait été dressé sur quatre planches et des tréteaux en sapin laqué, pour s’y réunirent par petits groupes et se complimenter. L’habilleuse, les assistants, les ouvreuses et les vendeuses y bavardaient gaiement en avalant des petits fours. Ils accueillirent la troupe dans les applaudissements. Un homme en noir, au fond, sans doute le producteur, souriait de toutes ses dents et acclamait, comme chacun se le doit, son succès en générale.

Au bout d’un rapide tour d’horizon sur ses convives, le metteur en scène eut la sensation précise qu’il manquait quelqu’un. Il fit marche à rebours et revint sur la scène en continuant d’applaudir, mais s’arrêta au seuil des planches.

Les deux comédiens se faisaient face, troublés. Les feux rouges du dernier projecteur les inondaient de lumière.

Prenant le chemin de la salle des fêtes, leurs yeux s’étaient rencontrés et ils n’avaient plus bougé.

Un pas les séparait, large comme un océan, et la tempête faisait rage.

Au début, un simple goût de lèvres leur revint à leur bouches. Dans une même sensation, le parfum d’une myrtille et de l’eucalyptus mélangeaient leurs arômes. Et le souvenir leur revint, lentement, d’un récent jeu d’acteur, mais comme un jeu d’enfant, le contact d’une bouche comme celui d’une réalité parmi le reste mais qui pourrait encore devenir un espoir. Le désir d’y goûter une nouvelle fois, même par curiosité, faisait surface, lointain. Quelque chose comme un soupçon, comme un mystère, mais pas encore une question qu’ils pourraient se formuler, faisait trembler leurs lèvres d’une même vibration.

Rien.

Peut-être une volonté de se lancer furieusement vers l’avant, dans le vide, une envie se jeter vers les murs qu’on évite toujours par peur d’en pâtir trop traversait leur esprit. Un mouvement arrêté dans le temps, suspendu dans l’espace, illogique et vivant, articulait un lien entre prendre et laisser, opposant un soudain désir de la vie à l’horreur de la mort, comme une envie de massacre qui déchire les tendons. Leurs deux cœurs, indépendants, battaient à tout rompre jusqu’à résonner dans les planches. Mais plus un souffle, plus une respiration ne trahissait le silence. Rien. La lumière du dernier projecteur, crue comme de la viande, cuisait leur peau et pétrifiait leur os. Seul un reflet troublé, une silhouette diffuse arrivait à leurs yeux, indéchiffrable.

Enfin, la saveur du baiser parcourait leur deux corps comme un frisson de chaleur fait frémir l’eau bouillante. Ce goût leur revenait, plus net que la brûlure d’un piment frais, le goût de l’erreur découverte et brillante sous le jour évident de la honte, le goût de la résolution limpide. La saveur d’une habitude oubliée qui revient un jour au devant de la scène se briser en éclats, gelée comme une présence effacée mais à jamais indispensable, la présence toute nouvelle des horizons de toujours : le regret du futur, impossible, aux aguets, immobile.

Rien ne pouvait plus jamais les déplacer. Ils étaient figés dans les fibres du bois comme deux clous dans une même planche, et l’attraction les guidait jusqu’au centre de la terre dans un vent d’atomes affolés.

Une volonté de mouvement aurait fait tendre leurs muscles, pas plus longtemps qu’une gifle.

Maintenant, le spectacle était terminé.

* * *






notes,

vendredi 2 août
Cahiers - IV

textes

2-01-2005
La Ballade de l’Hippocampe.
1973
- James Benoit

26-12-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
72
- James Benoit

19-12-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
71
- James Benoit

12-12-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
70
- James Benoit

7-12-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
69
- James Benoit

28-11-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
68
- James Benoit

21-11-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
67
- James Benoit

14-11-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
66
- James Benoit

7-11-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
65
- James Benoit

31-10-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
64
- James Benoit

Conception et réalisation Homo futuris