ACCUEIL JOURNAL ROMAN.COM CARNETS

 
LA BALLADE DE L’HIPPOCAMPE
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .

42





L’acteur se détourna de la fenêtre avec un air jovial épousant parfaitement les contours de son visage et alla ouvrir.

Une brassée de perruques et de bottes multicolores cachant une habilleuse le prévint qu’on lui avait demandé de lui dire qu’il était l’heure. Il était fin prêt, maquillé et habillé au plus simplement pour une scène de la plus sobre des grandes simplicités.

Quand il sortit de sa loge, il avait conservé le sourire complice à ses lèvres.

Les comédiens arrivèrent en même temps, au pas de course, sur le côté de la scène. L’un portait son pyjama à rayures bleues et l’autre sa tenue de jogging à poix rose.

Le metteur en scène surexcité les saisit au vol dans ses bras souples pour les encourager : "Allez les enfants, on se concentre, on se concentre et on fait péter la baraque !" Il bégayait de joie de les voir si beaux, si pleins d’entrain et de promesses : "Vous êtes magnifiques, mag-nif-ique", et il les poussa sur la scène.

L’épais machiniste, mâchonnant son chewing-gum, finissait de fignoler le décor le plus sobre et le plus simple de toute sa carrière, sous la forme de deux paisibles intérieurs de boites à lettres modernes : il adorait les métaphores.

Chacune des boites était accroché à un portail de pavillon modèle, dont seul les piquets étaient visibles, et était peinte, de couleur unie à la façade du pavillon, l’une en vert pâle et l’autre jaune travaux. Disposée l’une côté la cour et l’autre dans le jardin, il figurait sur chacune d’elle respectivement les noms de Justin et d’Amandine en lettres capitales. Elles s’orientaient sur la salle et s’ouvraient vers le public grâce à une grossière poignée en fer blanc.

Le machiniste fit quelques minutes supplémentaires afin d’aider les comédiens à se glisser dans leur fente à lettre sans froisser leurs vêtements ni abîmer le décor. Puis, comme il lui restait quelque temps avant que l’acte ne commence, il s’approcha du chef éclairagiste, descendu par une échelle jusqu’à la terre ferme pour de mesurer de ses yeux l’effet de ses lumières, afin de poursuivre son entretient philosophique avec lui : "Tu vois Lambda, comme quoi la langue est bien faites, des fois on dit même des trucs qui veulent dire le contraire. - C’est vrai ? - Oui, par exemple, quand je dis : "Tu me manques", pas à toi, mais n générale, et bien c’est faux : c’est moi qui te manque. Je veux dire par-là : je ne bénéficie pas de ta présence parce que je n’arrive pas rompre les distances qui nous séparent, ou bien : je n’arrive pas à te toucher, sentimentalement parlant, comme on vise une cible mouvante. En fait, si je ne te manquais pas, tu ne me manquerais pas. - Parce que je te manque, moi ?" Et comme l’éclairagiste était loin d’être un imbécile et qu’il voyait très bien de quoi et de qui il voulait parler, il retroussa ses manches et se mit en garde.

Sur scène, un facteur avait commencé sa ronde matinale et déposait deux lettres énormes, des cartes postales gigantesques, des tas de paperasses commerciales et des journaux du matin dans les colossales fentes des deux boites à lettres.

Quand il eut disparu, les portes s’ouvrirent et laissèrent respirer Justin et Amandine. Chacun, courbé en quatre dans sa boites, commença alors à déplier son courrier et à le lire à haute voix :






notes,

vendredi 2 août
Cahiers - IV

textes

2-01-2005
La Ballade de l’Hippocampe.
1973
- James Benoit

26-12-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
72
- James Benoit

19-12-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
71
- James Benoit

12-12-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
70
- James Benoit

7-12-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
69
- James Benoit

28-11-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
68
- James Benoit

21-11-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
67
- James Benoit

14-11-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
66
- James Benoit

7-11-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
65
- James Benoit

31-10-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
64
- James Benoit

Conception et réalisation Homo futuris