ACCUEIL JOURNAL ROMAN.COM CARNETS

 
LA BALLADE DE L’HIPPOCAMPE
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .

12





Derrière le rideau rouge le décor attendait.

Il occupait de sa masse la plus grande partie de la scène, d’une taille approximative de moissonneuse batteuse en marche, cliquetant et tournant par ses centaines de rouages apparents qui devait figurer, à n’en pas douter, l’intérieur d’un téléphone classique, avec cartes à puces, électroaimants, mini-centrales nucléaires et tout le reste.

Plus loin encore dans les profondeurs impénétrables du mythe, les comédiens finissaient de se préparer. Ils savaient qu’ils devraient troquer leur présence sur la scène, au profit de l’imposante machinerie, contre celle, plus discrète, de leur propre voix électroportée par une série de petits haut-parleurs incorporés à la masse de l’objet, ce qui serait nettement suffisant. Mais cela ne les empêchait nullement d’enfiler leurs costumes à paillettes et de se maquiller consciencieusement, chacun dans sa loge, pour mieux se sentir dans le rôle.

Enfin, comme il restait un instant avant que la pièce ne reprenne, le machiniste qui avait rejoint, dans ses hauteurs stratosphériques, l’éclairagiste, lui tint, pour la forme, ce langage : "Tu vois Lambda, pour parler philosophie, vite fait, je pense que l’homme est une proportion tout juste suffisante de l’univers pour se soucier de ce qu’il est. Et c’est là, à ce juste titre, qu’il représente le juste milieu entre le grand et le petit, tu vois ? - Mais Bien sûr, mon cher, bien sûr."

L’éclairagiste était loin d’être un imbécile et puisqu’il percevait très bien de quoi il retournait, il lui répondit comme exemple et pour appuyer sa thèse, que plus cet homme regardait haut dans le ciel, plus il tendait à se soucier de son propre nombril.

Et ils riraient tous deux de leurs bons mots.

Mais la question se posa soudain, sur une piste d’atterrissage ménagée au coin de la table de travail, entre la moutarde et le fromage. Il s’agissait de savoir quoi trouver de plus égocentrique qu’une philosophie bien remplie.

Bien.

Mais une autre vint à vive allure s’écraser mollement sur la première encore fraîche, afin de tempérer ses élans trop à moitié pleins, proposant maintenant de chercher la plus égoïste de ces notions capitales d’avec l’amour, surtout l’amour, deux bons verres en moins ajouté à la balance.

Afin d’apporter un élément de débat aux problèmes ainsi versés, et à l’instant déjà soulevés d’une bonne trentaine de centimètre du niveau de la table en direction du gosier, le rideau s’ouvrit sur une scène vide, et la machine cliqueta plus fort.

Silence total.

La salle battit brusquement des mains comme assaillie par une nuée de moucherons, et, dans la fosse, on hurla pour qu’on rallume la lumière : personne n’avait encore fini de dépiauter la mousse chaude de son fauteuil ni de boulotter son sandwich au hareng. Dans les gradins, on éteignit calmement son gros cigare de Havane dans un dernier jet de fumée bleue, à côté d’une grosse femme chauve boudinée dans sa robe de soirée qui riait toute gorge déployée en s’efforçant de grimper dans les aiguës jusqu’à décrocher le cristal des lustres centenaires.

Dans la loge de la comédienne, Amandine, en robe de chambre, décrocha son combiné garnit de néons ultraviolets et composa le numéro de la loge du comédien où Justin, les dents encore noires de cirage, se détournait du cinéma de sa fenêtre pour se mettre à tourner en rond, fou de rage, d’angoisse et de mauvaise paranoïa. Sur scène, la machine retentit de la sonnerie d’un téléphone :






notes,

vendredi 2 août
Cahiers - IV

textes

2-01-2005
La Ballade de l’Hippocampe.
1973
- James Benoit

26-12-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
72
- James Benoit

19-12-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
71
- James Benoit

12-12-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
70
- James Benoit

7-12-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
69
- James Benoit

28-11-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
68
- James Benoit

21-11-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
67
- James Benoit

14-11-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
66
- James Benoit

7-11-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
65
- James Benoit

31-10-2004
La Ballade de l’Hippocampe.
64
- James Benoit

Conception et réalisation Homo futuris