ACCUEIL JOURNAL ROMAN.COM CARNETS

 
EDITOS
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .
  .

Atome



 

Au pied de la bibliothèque, la lettre dort encore dans son emballage cellophané. Elle attend les mots pour le dire. L’époque exagère, on ne veut parler que d’une chose à la fois.

L’automne presque-passé, on a ramassé les feuillets, fait gonfler les projets. L’humidité s’est glissé dans les pages, a fait baver les encres, troublé les lignes, épaissit toute la chose. On s’en serait bien passé.

En fait ce fut un franc succès. J. et U. ont été vraiment super. Jamais on avait vu un tel boulot être abattu en si peu de temps. Ce sont des ébauches, après tout on étudie.

Penser à ne rien définir.

Au fond, les branches sont multiples. Ici, les mains taillent la haie là où les voix fusionnent. L’ouvrage rassemble les attributs omis et cités et le tome est atomisé.

K. se désolait qu’on n’ait pas de message. Mais c’était vraiment se faire du mauvais sang pour pas grand-chose. La rédaction était impeccable. On s’en foutait le boss était en vacances. Un mois à se la couler douce.

A un pas du tabloïde, on se mélangeait les pinceaux, des lignes de caractères, comme la propriété de l’offre ou de la demande sur un marché où les acteurs sont suffisamment nombreux pour qu’aucun d’eux ne puisse, seul, exercer une influence sur le fonctionnement du marché, et par voie de conséquence sur la détermination du prix.

Reste à inventer une signal-éthique. Au H. de l’Homme près. Un rien rebel.






Conception et réalisation Homo futuris